Toute l’actualité de l’association

Inquiétudes sur la vente prochaine du presbytère

Inquiétudes sur la vente prochaine du presbytère

L’association le Thairoyr a envoyé un courrier à Monsieur Le Maire fin octobre concernant la vente du presbytère programmée en janvier 2019. Cette lettre sera distribuée aux habitants des hameaux pour information dans les prochains jours. Voici son contenu:

Saint Julien, le 24 octobre 2018

Objet : Vente du Presbytère de Thairy

Monsieur le Maire,

Suite à votre mail du 10 septembre concernant la future vente du presbytère, nous souhaitons attirer votre attention sur plusieurs sujets.

Du point de vue patrimonial, le presbytère fait partie d’un ensemble architectural avec l’église et l’école. Sa rénovation doit donc préserver son enveloppe externe afin de lui garder son caractère et de conserver l’âme du village.

Par ailleurs, notre association tient à vous rappeler que dans son projet concernant la rénovation de l’église de Thairy, la rénovation du rez-de-chaussée du presbytère à des fins d’usage public a été envisagée et souhaitée pour parfaire le dispositif.

D’autre part, la salle actuellement ouverte au public était aussi le siège de l’ancienne mairie de Thairy et elle a toujours abrité le bureau de vote des habitants des hameaux. A ce propos, d’après les anciens du village, lors de la fusion des communes de Thairy et de Saint Julien, un engagement écrit précisait que le local de l’ancienne Mairie serait toujours préservé et le bureau de vote maintenu. Ces documents doivent être archivés à la Mairie. Nous souhaiterions les consulter et vous remercions de les mettre à notre disposition ou de nous en faire parvenir une copie.

Dans votre mail en date du 6 mars 2018, vous évoquiez la faible utilisation de cette salle pour des activités publiques et ses coûts importants d’entretien et de remise aux normes. Cette salle n’est peut-être plus aux normes mais son coût d’entretien ne doit pas être très élevé puisqu’elle n’est chauffée que le temps des activités et réunions, et que depuis des années aucun travaux n’y a été effectuée (pour preuve ses volets tombent en morceaux).

Pour information, jusqu’en juillet dernier, la salle était utilisée 2 fois par semaine en moyenne par des associations et 3 soirs par les TAP. Depuis septembre, seules les associations l’utilisent puisque la municipalité a demandé aux utilisateurs des TAP  de déménager la salle en juin et leur en a supprimé l’accès depuis la rentrée.

Au regard du planning des salles disponibles sur le site internet de la mairie et en comparaison des équipements de taille identique que vous mettez à disposition, nous ne pouvons pas qualifier ce taux de fréquentation de faible.  Par ailleurs, ces activités font bien partie du secteur public. Et même si elles vous semblent peu rentables, les activités périscolaires et associatives n’ont pas pour mission d’être lucratives. Si cette salle venait à disparaître, les autres salles de la commune seraient-elles en mesure d’absorber toutes les demandes ? Allez-vous proposer une autre salle aux enfants des hameaux pour les TAP ? Nous souhaitons une réponse précise sur ces points.

Du point de vue du développement local, la population des hameaux évolue et ses besoins aussi. Une salle municipale multifonctions permettrait de renforcer le lien social en favorisant les rencontres. Les hameaux ne veulent pas devenir un quartier « mort » de Saint Julien. La rénovation de la salle de l’ancienne mairie ne représenterait pas un coût exorbitant si elle était faite lors de la rénovation globale du bâtiment du presbytère.

Nous insistons sur la nécessité de son maintien, qui est vital pour les hameaux qui ne bénéficient d’aucune salle de réunion municipale sur leur quartier, ni de salle dédiée aux TAP digne de ce nom, ni de toilettes publiques…. D’autant que des manifestations publiques d’envergure s’y déroulent annuellement (course cycliste, Les Musicales…) et sont toujours de vrais succès au niveau du nombre de participants, grâce à un cadre attirant et à la présence d’un parking. Néanmoins, pour chacune de ces manifestations, le manque d’un espace public équipé d’un point d’eau et de toilettes est un souci majeur.

Par ailleurs, puisque ce bâtiment – historiquement lié à l’église – sera vendu, il semble logique qu’une partie du fruit de sa vente soit attribuée à la rénovation de l’église, ce qui viendrait en renfort à la subvention proposée de 126 000 euros  et permettrait sans doute de financer la réparation la plus urgente de l’avis des divers experts, à savoir celle de la toiture.

Nous sommes conscients de la nécessité d’envisager une rénovation du bâtiment du presbytère et nous pouvons comprendre que la commune ne veuille pas assumer cette charge. Cette rénovation valorisera certainement le bâtiment et le patrimoine local.

Cependant, nous vous demandons expressément de prendre en considération les différents aspects évoqués ci-dessus avant de mettre en vente cet édifice. Et pour nous, conserver un espace communal au rez-de-chaussée est une priorité.

Nous sommes à votre disposition pour étayer nos préoccupations, nos besoins et participer dans un esprit constructif à l’élaboration d’un cahier des charges destiné au futur acquéreur.

En vous remerciant de vos réponses, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments distingués.

Bénédicte Daudin

Présidente de l’association Le Thairoyr

Réunion publique du 16 octobre 2018

Réunion publique du 16 octobre 2018

Suite à la demande de nombre de nos adhérents, une réunion publique a été organisée le mardi 16 octobre 2018 à la Salle de l’Eveil de Thairy. Le but étant de faire un point sur le dossier de l’église en partant des faits, afin que les échanges puissent se faire sur des éléments précis.

Nous avions invité des élus de la Mairie et du Conseil départemental, et bien entendu également la paroisse afin d’avoir une vue représentative  sur l’ensemble de ce dossier. Malheureusement, les élus du Département étaient retenus par d’autres obligation, de même que Monsieur le Curé. Et le Maire nous a informé qu’il ne souhaitait pas participer à cette réunion.  A notre regret, l’association a donc été la seule à apporter des éléments de réponse aux habitants et aux adhérents.

Les grands thèmes de notre compte-rendu ont été abordés en plusieurs volets, laissant ainsi le temps au public présent d’intervenir :

  • L’état des lieux : L’église est-elle sauvée ?
  • Le volet travaux : quel financement pour la restauration du bâtiment ?
  • Le volet financier : quel est le projet porté et quelle utilisation du bâtiment ?
  • Le volet projet : les actions proposées sont-elles réellement envisageables ?
  • Le volet manifestations : bilan des différentes actions et manifestations organisées jusqu’ici.

Le power point de la présentation est disponible ici.

Nombreux ont été les échanges au cours de la soirée. Questions sur les points évoqués mais aussi la vente prochaine du presbytère. Les interrogations et témoignages d’inquiétude des participants ont été nombreux.

La soirée s’est soldée sur la lecture du courrier de la mairie reçu quelques heures avant le début de notre réunion. Le courrier n’a pas été commenté par l’association mais a suscité de nombreuses remarques dans la salle. L’association prendra position dans ces prochaines semaines lors d’une prochaine réunion. Bien évidemment, nous vous tiendrons au courant.

Newsletter septembre 2018

Newsletter septembre 2018

Madame, Monsieur,

 

Nous espérons que vous avez passé un bel été. Septembre s’installe avec la reprise des activités pour bon nombre d’entre nous. C’est également temps pour Le Thairoyr de se remettre au travail !

Comme nous vous l’avions annoncé dans notre dernière newsletter, nous préparons une réunion publique pour faire le point sur le dossier de l’église. Vous êtes toujours aussi nombreux à vous intéresser au sujet et à nous questionner sur ce dossier. Malgré nos efforts et notre détermination, le dossier n’avance pas aussi vite que nous l’espérions. Raison pour laquelle le moment nous apparait opportun pour faire un premier bilan. Nous vous expliquerons les avancées et les points en suspens en vous présentant tout le travail engagé jusqu’à maintenant. L’association a invité Monsieur Le Maire, elle espère donc que la Mairie sera représentée afin que cette réunion soit constructive. La réunion se tiendra le mardi 16 octobre, 20h00, à la salle de l’Eveil de Thairy. Nous espérons vous y voir nombreux, alors n’hésitez pas à en parler autour de vous !

La fin d’année apporte aussi avec elle l’Assemblée Générale du Thairoyr. Occasion de vous retrouver pour vous rendre compte des bilans mais aussi d’évoquer les projets à venir. Ces projets sont en cours d’élaboration et occuperons l’équipe du Conseil d’administration au cours des prochains mois. Nous reconduirons probablement les balades contées du Thairoyr, le concours de peinture en mai et un ou deux concerts de soutien dans les églises avoisinantes ou en extérieur. A suivre donc !

Enfin, en cette rentrée, chargée pour tout le monde, l’association relance un appel à candidatures pour rejoindre son CA. Nous recherchons les profils suivants : tout âge, bonne volonté, pas de compétence particulière, prêt à donner 2 heures par mois ou en fonction de ses possibilités. Si vous vous reconnaissez dans ces termes, n’hésitez plus à nous contacter. Trop de travail, pas de temps, peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas être utile… nous avons tous une bonne excuse pour ne pas nous engager. De ce fait, notre conseil d’administration n’a pas beaucoup changé depuis la création de l’association en 2016. Son renouvellement nous apparait vital tant pour la survie de l’association que pour la richesse des échanges qui font avancer Le Thairoyr. L’assemblée générale arrivera vite, les projets et le combat autour du patrimoine des 4 hameaux – qui n’a jamais été aussi en danger que maintenant- ont besoin de l’expérience des anciens mais aussi de nouvelles énergies, de nouveaux regards et de sang neuf !

En espérant vous rencontrer le 16 octobre, nous vous souhaitons un bel automne!

L’équipe du Thairoyr

Newsletter été 2018

Newsletter été 2018

Madame, Monsieur,

Nous avons fêté le 4 avril dernier nos 2 ans d’existence. Force est de constater que si le dossier de l’église – objet de notre constitution en association- n’avance pas beaucoup, nous sommes toujours présents et actifs sur le terrain. Et vous, cher(e)s membres, vous êtes toujours présents pour nous soutenir dans notre démarche.

Ainsi, les mois de mai et juin ont été particulièrement animés pour notre association. Le 25 mai 2018, nous avons tenu notre engagement auprès des peintres de la Palette Carougeoise en organisant une vente de tableaux aux enchères. Pour rappel, l’année dernière cette association nous avait fait la gentillesse de venir peindre notre église et ses abords et de nous offrir les œuvres produites à cette occasion. 30 œuvres ont donc été mises à la vente pour une dizaine d’œuvres vendues. Les tableaux restants seront mis en vente sur notre site internet dans les prochains jours. N’hésitez pas à aller jeter un œil !

Le 26 mai, nous sommes restés sur ce thème. L’association a organisé son premier concours de peinture en plein air tout en proposant aux randonneurs une balade dans les hameaux. Occasion pour nous de rappeler que notre objectif est aussi la préservation du patrimoine dans nos hameaux ! L’école de Thairy avait été invitée à tenir un stand pour financer un voyage et l’organisation du repas avait été confiée à l’Eveil de Thairy pour l’aider à financer la rénovation de la salle. La journée a été une belle réussite avec 16 peintres, des randonneurs nombreux et 110 repas servis. Sachant que c’était une première édition, que les manifestations étaient nombreuses ce week-end là, c’est un beau succès. Les retours positifs des participants ont conduit les membres du CA à voter la reconduction de cet évènement en 2019 à la même période.

Le 2 juin, l’association a participé à la fête de l’école de Thairy en lisant des contes du Bénin. Le dimanche 10 juin, le chœur de Saint Julien et l’orchestre du chalet suisse du pays de Gex ont donné un concert sur le thème du jazz et du blues au profit du Thairoyr. L’église de Neydens était pleine. Occasion de voir que le projet défendu par notre association est porteur, qu’il peut fonctionner et redonner de la vie dans le village.

En parallèle de ces manifestations, nous avons apporté une attention particulière à l’effondrement du mur du cimetière. Nous nous sommes rapprochés du comité de quartier, nous leur avons apporté notre soutien. La Mairie a sécurisé les lieux et une étude devrait être rapidement menée pour comprendre les raisons de cet effondrement avant de reconstruire le mur. Le Thairoyr suivra le dossier aux côtés du comité de quartier.

Les rumeurs concernant la vente du presbytère courent toujours sans que nous n’arrivions à obtenir des informations précises à ce sujet. Rappelons seulement que la vente de ce bâtiment est motivée par le fait du départ du locataire (à la demande de la Mairie), sa faible utilisation pour des activités publiques et les coûts importants d’entretien et de remise aux normes. En attendant de connaitre le devenir de ce bâtiment, et notamment la conservation ou non d’une salle équipée d’un point d’eau et éventuellement de toilettes, l’association a proposé son aide à la paroisse pour vider le presbytère. Il devient urgent et nécessaire de mener une réelle réflexion de quartier pour Thairy en termes d’aménagements, d’équipements et de devenir. L’association continuera à essayer d’obtenir des réponses.

Enfin, une nouvelle réunion s’est tenue en présence de 2 agents de la Mairie autour de la nécessité de reprendre les fondations ou non de l’église, élément le plus conséquent dans le doublement du devis initial. A l’issue de cette réunion, aucune décision n’a été prise à ce sujet. L’association a dénoncé pour une énième fois la dégradation grandissante du clocher de l’église. Des solutions ont été avancées, nous attendons maintenant des actions concrètes avant que ces dégradations commencent à créer un problème comparable à celui du corps du bâtiment négligé depuis 2007.

 

Au vu de l’avancement du dossier de l’église et des efforts que nous avons fournis, les membres du CA ont décidé d’organiser une réunion d’information publique dans le courant de l’automne 2018. Ceci répond également à une forte demande de votre part. Nous retracerons de manière strictement factuelle le travail mené par l’association, les réponses et actions de la part de toutes les parties prenantes. Bien évidemment, la Mairie mais aussi la paroisse seront associées à cette réunion. Nous vous communiquerons la date début septembre.

Nous vous souhaitons un bel été!

L’équipe du Thairoyr

Une réussite musicale en soutien au Thairoyr

Une réussite musicale en soutien au Thairoyr

Ce dimanche 10 juin, l’église de Neydens a vibré au son des notes de jazz et de blues. Le choeur de Saint Julien et l’orchestre du Chalet Suisse du Pays de Gex ont donné un concert au profit du Thairoyr.

Sous la direction de Jean Durand, les choristes ont interprété Le jazz et la java, Armstrong, C’est si bon ou encore la java de Broadway. L’orchestre du Chalet Suisse a joué Amrican Patrol, Gerogia on my mind ou encore just a rigolo.

L’église de Neydens était pleine. Les spectateurs ont pris beaucoup de plaisir. L’association remercie tous les choristes et les musiciens pour leur générosité et cet agréable moment musical.

 

 

1er concours de peinture des 4 hameaux réussi!

1er concours de peinture des 4 hameaux réussi!

Fort de son expérience de l’an dernier qui accueillait des peintres de La Palette Carougeoise, dont les œuvres ont donné lieu à une vente aux enchères vendredi 25 mai, Le Thairoyr s’est lancé – avec succès – dans l’organisation de son premier concours de peinture qui s’est déroulé dans les 4 hameaux.

15 artistes amateurs ont participé à cette première édition. Pour plus de la moitié d’entre eux, peindre en extérieur en se frottant à d’autres artistes, était une première. 

Il aura fallu un talent supplémentaire à chacun pour gérer la météo un peu capricieuse avec ses luminosités changeantes et un temps limité… mais au final ce sont 15 œuvres qui ont pu être soumises au vote du public, et à celui du jury composé de M. Martina, artiste peintre reconnu, M. Pierre-André Staudenmann, Président de la Palette Carougeoise et Mme Véronique Girardin, artiste et membre du Thairoyr.

Le Thairoyr avait déterminé des emplacements à travers les 4 hameaux, mettant ainsi en avant la richesse du patrimoine et des paysages. 6 emplacements étaient proposés aux artistes: Le  pont du Crêt Millet à Therens, le pré des chevaux à Norcier, un point de vue sur le paysage entre Norcier et Crache, Le château de Crache, la place du village de Thairy et la maison « Martel » à Thairy. L’association  remercie chaleureusement Mme Lachenal de Crache et la famille Collomb-Clerc de Thairy d’avoir ouvert les portes de leur propriété au bénéfice du déroulement de notre concours. Chacun des points proposés a accueilli des peintres, ce qui a permis aux randonneurs partis à la rencontre des artistes de faire une belle balade de 2 heures dans les hameaux. Promeneurs et habitants des hameaux ont pu échanger avec les artistes et voir l’avancée de leur travail, ce qui a été fortement apprécié par tous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

A 18h30, le premier de chacune des 3 catégories a été récompensé: Mme Christine Doucet en aquarelle, Mme Amélie Baudet en huile/acrylique, Mme Anne-Maude Dougoud en technique sèche. Nos félicitations aux lauréats et tous nos remerciements à chacun des participants.

Lors de la remise des prix, les artistes ont remercié l’association de son accueil, de son initiative et pour le plaisir qu’ils ont pu prendre pendant cette journée. Tous sont prêts à renouveler l’expérience si d’aventure Le Thairoyr lance une prochaine édition… Affaire à suivre donc!

En soirée, l’école de Thairy a tenu un stand pour financer un voyage scolaire l’an prochain. Le Thairoyr avait confié la gestion du repas et de la buvette à l’association l’Eveil de Thairy pour l’aider à financer les travaux de la salle des fêtes du village. Plus de 130 personnes ont partagé ce moment convivial autour d’une paella et aux côtés des 2 associations du village.

Article paru dans le Dauphiné du 28 mai 2018

Organisation d’une vente aux enchères

Organisation d’une vente aux enchères

L’an dernier, l’association de peintres La Palette Carougeoise nous a fait la gentillesse de venir peindre notre église et ses abords et de nous offrir les œuvres produites à cette occasion, en soutien à notre combat pour la sauvegarde du bâtiment.

Nous nous étions engagés à organiser une vente aux enchères des œuvres léguées. Cette vente aura lieu le vendredi 25 mai prochain à 19h à la salle de de l’Eveil de Thairy, située au 30 rue Louis Martel à Thairy sur la commune de Saint Julien-en-Genevois.

Nous vous invitons à venir découvrir les œuvres entre 16 heures et 18h30 puis à participer à la vente qui suivra, dès 19 heures. Vous pouvez d’ores et déjà télécharger le catalogue de l’exposition qui sera proposée à la vente ICI.

Cet événement est unique en son genre dans notre commune et nous espèrons qu’il nous permettra de récolter des fonds pour mener à bien nos actions.

1er concours de peinture des 4 hameaux

1er concours de peinture des 4 hameaux

L’association va lancer son premier concours de peinture et proposer une marche pédestre dans les hameaux le 26 mai 2018. Pour l’occasion, le logo du Thairoyr a pris de nouvelles couleurs…

Artistes peintres amateurs,  sortez de vos ateliers et venez peindre en extérieur durant une journée pour mettre en valeur le patrimoine architectural et paysager des hameaux de Saint-Julien (Thairy, Thérens, Crache et Norcier). Le concours est ouvert à toutes les personnes de plus de 18 ans. Toutes les techniques sont permises. Pas de thème imposé mais des sites choisis par l’organisateur. L’interprétation de l’artiste est entièrement libre à 360°. Inscriptions payantes avant le 12 mai (15 euros) ou sur place le jour même de 7h30 à 8h00 (20 euros). N’hésitez plus et laissez-vous tenter par l’aventure. Détails, inscription et règlement du concours  ICIA gagner : 3 bons d’achats de 100 euros ! Evènement sponsorisé par le Géant des Beaux arts.

Promeneurs et randonneurs, venez voir les artistes en pleine création et admirer l’évolution de leur travail sur un parcours qui vous emmènera sur les chemins des 4 hameaux entre 10h00 et 16h00! Rendez-vous à l’ancienne mairie de Thairy pour voir le parcours proposé! Balade gratuite.

 

Au PROGRAMME 

7h30- 8h30 : accueil des participants dans l’ancienne Mairie de Thairy, vérification et tamponnage des supports. Installation sur « le circuit des peintres » à travers les 4 hameaux. Début du concours à 9h00.

10h00 : ouverture du circuit des peintres. Pour les promeneurs, consultation du plan du circuit à l’ancienne Mairie de Thairy.

15h : Fin du concours, regroupement et exposition des œuvres.

De 16h30 à 18h00: vote des visiteurs

De 17h15 à 18h00 : vote du jury professionnel

18h30 : Remise des prix en présence des officiels.

19h00 : repas avec l’association de l’Eveil de Thairy. Paella- dessert : 15 €. Réservations au 04.50.49.05.15 ou 06.07.76.79.58

 

Infos pratiques

Parking sur la place en haut de Thairy.

Buvette et petite restauration sur place toute la journée.

 

Plus d’info: Par mail : lethairoyr@gmail.com

Pour cette journée, nous aurons besoin de bénévoles à différents postes: si vous souhaitez nous aider, contacter nous!

Newsletter printanière

Newsletter printanière

Nous espérons que vous avez passé un bel hiver. Nous avons eu l’occasion d’échanger avec certains d’entre vous lors de nos premières balades contées début mars. Cet évènement a rencontré un joli succès et nous avons accueilli plus de 50 personnes sur les 2 soirées proposées. La météo glaciale a contribué à donner un aspect féérique à notre déambulation. Les retours des participants ont été très positifs et l’association envisage sérieusement de reconduire ce concept d’ici la fin de l’année dans d’autres lieux. Nos conteurs sont déjà en ébullition ! A suivre donc.

Le Thairoyr continue aussi à agir au niveau du patrimoine. Début février, nous avons répondu à la demande de la municipalité concernant la présentation d’un nouveau plan de financement pour le projet de l’église. Pour rappel, début juillet 2017 un nouveau devis s’élevant à plus d’un million d’euros nous avait été présenté. Cette forte augmentation s’expliquait en grande partie par la nécessité de reprendre les fondations existantes. L’association a donc engagé un travail important et s’est rapprochée d’experts pour évaluer la nécessité d’effectuer ce type de travaux coûteux ; elle a aujourd’hui en main une contre-expertise réalisée par un ingénieur civil. Parallèlement, l’association a rencontré la société, mandatée par la Mairie,  auteure de l’étude préconisant cette reprise des fondations afin de mieux comprendre les éléments figurant dans son rapport. Au vu de la contre-expertise et du projet réel de l’association, cette société a établi un additif à son  document stipulant que dans le cadre du projet présenté par l’association une reprise des fondations n’était pas nécessaire. Le budget du projet retombant à celui du départ, pour lequel l’association avait déjà monté un financement équilibré, nous avons donc répondu à la Mairie que nous ne communiquerions pas de nouveau plan de financement mais que nous sollicitions une entrevue pour expliciter les détails des éléments nouveaux en notre possession. Ce dernier courrier n’a pas reçu de réponse officielle. Le 6 mars, à l’occasion d’un e-mail, Monsieur le Maire a affirmé qu’il ne voyait pas  d’éléments nouveaux significatifs qui nécessitent de reprendre la discussion, la gestion de ce projet n’étant pas dans les priorités des services en ce moment.

Pour Le Thairoyr la réponse n’est évidemment pas satisfaisante au vu du travail engagé : elle nous parait irrecevable. Un nouveau courrier, énonçant les éléments nouveaux et significatifs, est en cours. Nos inquiétudes sont fortes. Les persiennes manquantes au niveau du clocher provoquent des infiltrations d’eau de pluie. Ces infiltrations mettent, à relativement court terme, sa structure en danger. Par ailleurs, la charpente est en très mauvais état, des fermes sont pourries et les tirants manquants continuent à pousser les murs. Le bâtiment est en danger et il est loin d’être sauvé comme l’affirmait Monsieur Le Maire lors de son bilan de mi-mandat. Une enveloppe de 200 000 euros permettrait de conforter le bâtiment et de le pérenniser dans le temps…

Début mars, nous avons également interpellé Monsieur le Maire concernant les rumeurs circulant sur une vente prochaine du presbytère. En juillet 2017, lors de notre dernière rencontre avec la Mairie, nous avions eu l’assurance orale que ce bâtiment ne serait pas vendu avant la fin de son mandat. Revirement de situation donc puisque nous avons eu la confirmation que la vente du presbytère était bien d’actualité depuis le départ des locataires (départ à la demande de la municipalité, rappelons-le). Nous suivons le dossier de près et nous avons d’ores et déjà demandé à la Mairie la nature du projet, les contraintes architecturales qui seraient exigées dans le cadre de cette vente… car nous avons à cœur que l’enveloppe externe du bâtiment soit préservée. L’association n’est pas opposée à une vente. Une rénovation du bâtiment permettrait de valoriser ce patrimoine. Néanmoins, l’association souhaite que la municipalité fasse en sorte de conserver une salle municipale au rez-de-chaussée (chose qui apparemment n’est pas à l’ordre du jour). Pourtant, actuellement, bien que peu pratique, dépourvue de point d’eau et de toilettes, la salle existante est utilisée régulièrement par des associations pour des réunions (environ 2 fois par semaine) et par les enfants de l’école dans le carde du périscolaire. Une rénovation réfléchie du bâtiment permettrait de la remettre aux normes électriques et de procurer aux habitants une salle mieux adaptée, d’autant que le manque de salles se fait sentir sur la commune.

Par ailleurs, la création de logements dans le presbytère permettrait peut-être de renforcer les effectifs de l’école. Car l’école, justement, est une autre source d’inquiétude pour l’association, le projet d’une nouvelle école à Cervonnex ayant été annoncé dans la presse locale.

Les préoccupations pour le Haut de Thairy et pour nos hameaux sont donc fortes. Une église laissée à l’abandon et qui se dégrade d’année en année, un presbytère entier qu’il est envisagé de vendre et une école dont l’avenir est incertain. Le paysage, si les choses aboutissent, risque de fortement changer et de se bétonner. Nous comprenons les préoccupations budgétaires de la commune qui a des projets grandioses pour le centre ville, mais les hameaux font aussi partie de la ville, ce sont des quartiers à part entière qui méritent autre chose que de la négligence. Et les richesses de nos hameaux ne doivent pas être bradées au bénéfice des travaux du centre ville.

Rester présents et mobilisés est plus que jamais nécessaire. Présents en continuant nos échanges avec la municipalité. Présents pour vous informer, une réunion publique est en projet. Mobilisés ensuite sur le terrain autour d’évènements qui font vivre les villages, rassemblent les habitants et font découvrir nos hameaux.

Retenez dès à présent les dates des 25 et 26 mai ! Elles sont dédiées à nos événements « peinture ». Le vendredi 25 en soirée, aura lieu la vente aux enchères des toiles offertes par la Palette Carougeoise l’année dernière. Le samedi 26, se déroulera notre premier concours de peinture amateur et nous accueillerons les promeneurs autour d’un circuit pédestre sur les 4 hameaux. Toutes les informations seront bientôt disponibles sur notre site. Et si vous êtes disponibles pour donner un peu de votre temps, réservez d’ores et déjà votre journée, nous aurons besoin de bonnes volontés !

 En juin, c’est avec la musique que vous avez rendez-vous. Un concert de soutien sera donné par le Chœur de Saint-Julien et l’orchestre du Chalet Suisse à l’église de Neydens le dimanche 10 juin à 18h00 en soutien à notre association.

Nous vous souhaitons un beau printemps et nous nous réjouissons de vous rencontrer bientôt !

Les membres du CA du Thairoyr

Retour sur les balades contées du Thairoyr

Retour sur les balades contées du Thairoyr

Plus de 50 personnes  ont répondu présentes à la première édition des « Balades contées du Thairoyr ». Elles n’ont pas hésité à affronter le froid et le verglas pour se laisser conduire à la lueur des lanternes dans un décor féérique, tout blanc.

Heureusement, l’association avait prévu une alternance de lieux découverts et d’espaces abrités. Après une première lecture devant la porte de l’église, lecteurs et spectateurs ont été accueillis dans le cadre  du château de Thairy où un vin chaud offert par la propriétaire les attendait. La troupe a ensuite  continué sa route vers la fontaine du village en empruntant l’ancestrale ruelle dont l’accès avait été libéré pour l’occasion (après accord des propriétaires des portails). La quatrième étape de ce parcours au fil des contes a eu lieu dans le jardin de l’ancienne maison de maître que la famille Collomb-Clerc avait mis à disposition. Le final s’est déroulé, bien au chaud, dans le décor insolite de la salle de l’Eveil de Thairy qui est actuellement en travaux. Il s’est achevé par une bonne soupe chaude préparée par des membres de l’association, point d’orgue de la dernière histoire offerte par les conteurs et  intitulée « La soupe aux cailloux ».

Les lecteurs, Mercedes Brawand, Fabienne Croisier, Evelyne Malod-Dognin, Françoise Somers, Anne-Marie Tapponier et Jean Tymruk ont lu 23 textes ponctués du son de l’accordéon de Nicole Poulhies et des accents de flûte de la jeune Margot.

Cette première édition a eu un vif succès et le public présent a apprécié. De nombreux remerciements ont été adressés à l’association pour cette initiative inédite, conviviale et culturelle à la fois, pour tout public. Un bilan très positif et encourageant ! L’association envisage d’ores et déjà de la reconduire, à d’autres saisons et en d’autres lieux des hameaux.

Le Thairoyr remercie chaleureusement Mme Aubert,  M. et Mme Collomb-Clerc, l’association L’Eveil de leur accueil, Mr et Mme Cervellin pour l’ouverture du portail.

Les balades contées

Les balades contées

Les habitants des hameaux et les adhérents de l’association ont reçu une invitation pour les balades contées du Thairoyr. Nouvel évènement, nouveau concept…  l’idée suscite interrogation et curiosité ! « Les balades contées » c’est quoi au juste ?

Une expérience récréative et culturelle à la fois. En se laissant entraîner dans le hameau de Thairy à la lueur des lanternes et au fil des histoires, au son de l’accordéon et de la flûte. Le rendez-vous est donné à 19h00 devant les portes de l’église les 2 et 3 mars prochains. A partir de 7 ans.

Pari osé pour l’association au vu de la saison hivernale mais elle recherchait justement cette ambiance particulière. Et puis, même si les nuits peuvent être fraîches, il suffit de s’équiper et de s’habiller chaudement ! Les lecteurs, eux, n’oublieront pas leurs chapeaux, leurs écharpes et leurs gants et ils se feront un plaisir de raconter des histoires, venues d’ici et d’ailleurs, et contées dans des points clés du hameau et des lieux qui ouvriront leurs portes pour l’occasion. Car la base est bien celle-ci : vous emmener à la découverte du village au son des mots et de la musique en vous réservant quelques surprises.

Pour assurer une bonne qualité d’écoute, l’association a limité le nombre de places. La réservation est donc obligatoire. Pour ce faire, rien de plus facile : par téléphone, sms ou répondeur au 06 20 17 05 77 ou par email : mercedes.brawand@gmail.com. Le prix d’entrée ? Il est libre et  ce sera à vous d’en juger. Un chapeau sera à disposition à la fin du parcours, pour soutenir l’association.

Le Thairoyr se lance donc dans une nouvelle aventure pour faire vivre les hameaux! Si les places venaient à manquer pour cette première « balade contée », gardez espoir et ouvrez l’oeil, le projet renaîtra un peu plus tard dans l’année et peut-être dans un autre hameau.

Si vous aimez les histoires, celles qui font rêver, celles qui émeuvent et aussi celles font réfléchir,  rendez-vous avec nous début mars !

Encore des décorations… et un beau cadeau!

Encore des décorations… et un beau cadeau!

Après l’église, de nouveaux graffitis sont apparus sur le mur du cimetière. Apparemment, une bande sévit sur le village. Le Thairoyr a de nouveau alerté la Mairie et espère qu’elle soit aussi rapide et efficace dans l’enlèvement de ces inscriptions qu’elle l’a été pour celles de l’église.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une belle surprise du côté de l’église vient d’apparaitre avec la pose de nouveaux chéneaux en cuivre. Nous avions demandé que les chéneaux en PVC soient fixés correctement. Nous sommes donc heureux d’avoir enfin été entendus – au-delà de nos attentes-  et nous espérons que cette fois-ci les tuyaux resteront en place pour longtemps (les chéneaux précédents avaient été volés).

Avant                                                                                                                                          Après

Des décorations de mauvais goût

Des décorations de mauvais goût

Constant que les murs de l’église avaient été tagués fin novembre, nous avons immédiatement interpellé la Mairie et les services techniques pour enlever ces graffitis afin que la situation n’empire pas  et que d’autres décorations du même genre ne voient pas le jour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons également profité de cette occasion pour rappeler l’état des chéneaux, identique depuis des mois et devenus inutiles car très maladroitement bricolés avec des « bouts de ficelle ». Dans ces conditions, l’eau continue à ruisseler le long du mur et au pied de la façade. Nous avons demandé pour la énième fois une réparation digne de ce nom afin de résoudre définitivement ce problème.

Les tags sur les murs de l’église mais aussi sur le muret de la ruelle ont été très rapidement supprimés par les services municipaux. Nous les en remercions et nous restons plus que jamais vigilants. Il est hors de question que ce bâtiment sans vie, aux chéneaux brinquebalants et aux vitres cassées devienne un lieu abandonné aux esprits malveillants.

Retour sur l’Assemblée Générale

Retour sur l’Assemblée Générale

L’assemblée générale de l’association s’est tenue le mardi 21 novembre à la salle de l’Eveil, à Thairy. 130 personnes étaient présentes ou représentées.

Lors du Rapport Moral 2017, la poursuite des travaux en vue de la sauvegarde de l’église a été évoquée. Il a été rappelé qu’en juillet dernier le devis avait doublé et que l’association devait trouver plus de 500 000 euros si elle voulait mettre en place le projet qu’elle soutient. Une réponse  sera donnée à la Mairie en début d’année. Ont également été mentionnées les actions à venir dans le cadre de la préservation du patrimoine des hameaux. Enfin, le point a été fait sur le nombre d’adhérents actuel (près de 650), avec  l’ambition exprimée de rester aussi forts dans le futur..

A suivi le Rapport activités avec le résumé d’une dizaine d’actions pour l’année écoulée. Une présentation des évènements à venir a été donnée, avec notamment un projet de balades contées début mars, un concours de peinture en avril-mai et un apéro concert durant l’été. A cette occasion, l’association sollicite toutes les bonnes volontés prêtes l’aider à se manifester. Bien entendu, le Thairoyr poursuivra son combat pour la sauvegarde de l’église et le libre accès à la ruelle.

Le compte-rendu financier a été présenté par le trésorier. Il a été stipulé que les adhésions seraient renouvelées automatiquement et gratuitement sauf avis contraire du membre. Pour les nouveaux adhérents souhaitant rejoindre l’association, le prix de l’adhésion reste inchangé, à savoir 4 euros. Les membres qui le souhaitent peuvent verser une cotisation chaque année sous forme de don.

Peu de questions diverses ont été posées et nous avons pu procéder à l’élection de nouveaux membres au conseil d’administration. Tous les membres actuels  ont souhaité conserver leur poste. Un nouveau membre, Gilles Bulthé, a été élu. Avant l’élection, il a été rappelé la volonté d’élargir le CA qui travaille dur depuis 2 ans maintenant.

L’assemblée générale s’est clôturé autour d’un verre de l’amitié.

Forte mobilisation autour de la ruelle de Thairy

Forte mobilisation autour de la ruelle de Thairy

Suite à notre article en date du 17 avril 2017, les choses bougent… un peu. Ce samedi 14 octobre, l’association Le Thairoyr s’est mobilisée aux côtés des habitants des hameaux pour demander la réouverture au public de la ruelle. Cet évènement a été médiatisé la semaine dernière par la presse locale, et notamment par Le Dauphiné Libéré et Le Messager.

 

Plus de 200 personnes se sont rassemblées autour de midi pour partager un buffet canadien et leur désappointement devant la suppression de l’accès public.  Les enfants étaient de la partie et se sont exprimés à leur façon, craie en main. Un journaliste du Dauphiné Libéré s’est rendu sur place.  Monsieur le Maire est venu soutenir l’initiative des habitants et apporter des précisions sur les démarches envisagées par la mairie. L’ambiance était bon enfant, aucun incident n’a été déploré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mr Le Maire nous a fait le plaisir de passer. Il a tenu un discours à l’attention des habitants des 4 hameaux.

Le Thairoyr suivra de près ce dossier aux côtés des habitants. Nous espérons que le message que les habitants ont voulu faire passer, à savoir la réouverture de la ruelle au public piétionné, sera entendu auprès des propriétaires qui ont posé ces 2 portails. Car dans cette histoire, il s’avère qu’une majorité de riverains résidents derrières les portails veulent laisser un accès libre aux piétons sur leur propriété. Les propriétaires des portails étaient certainement présents mais sont restés cloitrés chez eux. Espérons quand même que cette action portera ses fruits et que la ruelle sera rendue au public le plus vite possible. Ainsi, promeneurs, enfants, riverains et amoureux du patrimoine pourront de nouveau emprunter un chemin sécurisé.

Newsletter automnale 2017

Newsletter automnale 2017

Nous espérons que vous avez passé un bel été. Pour Le Thairoyr, cette période a d’abord été l’occasion d’un nouveau rendez-vous avec la Mairie. Lors de cet échange, nous avons été informés que le devis concernant la réhabilitation de l’église avait doublé, passant de 550 000 euros à 1 100 000 TTC. Nous avons également obtenu le montant de la participation de la Mairie au projet que nous portons, soit 126 000 euros*. Ce qui représente environ 10% du montant des travaux. Un montant  qui s’avère donc inférieur au minimum des 20% requis pour bénéficier d’éventuelles subventions publiques de la part du Conseil départemental notamment, d’une part, et d’autre part pour pouvoir lancer une souscription via la Fondation du Patrimoine, comme nous le souhaitions.  A ce montant de 126 000 euros,  calculé sur la base de la valeur locative de l’église en tant que salle de concert, la mairie ajoute une avance de TVA, entièrement récupérable par elle après la réalisation des travaux.

*(700 euros x 12 concerts par an pendant 15 ans soit 126 000 €)

En conclusion, concernant le budget, la municipalité a demandé à l’association de proposer un nouveau plan de financement. Ce qui signifie en clair que l’association doit trouver 500 000 euros pour que son projet puisse avoir une chance d’aboutir. Ce qui revient à renvoyer le projet de l’association dans les cordes, car trouver une telle somme via une souscription relève de l’impossible.

Un autre point semble poser problème à la mairie. Il concerne la partie cultuelle de notre projet. Pour rappel, cet aspect ne représente qu’environ 10% de notre projet – et consiste en cérémonies de mariage, sépultures et  tenue d’une ou deux messes par année, conformément aux souhaits des membres de l’association, et comme nous l’avions envisagé en accord avec Monsieur le Curé il y a quelques mois.  La municipalité considère que cela est susceptible de restreindre sa liberté d’utiliser le bâtiment comme elle l’entend, la paroisse devant donner son accord préalable. L’association estime que ce point est d’ores et déjà solutionné puisque toutes les activités proposées dans notre projet respectent la nature du lieu et seront validées en une fois et pour l’année par la paroisse, sur la base d’un calendrier,  comme cela avait été envisagé lors de nos entretiens avec Monsieur le Curé.

Nous avons interrogé la mairie sur la révision de sa participation financière, en cas de retrait de la partie cultuelle du projet.  Le maire ne l’exclut pas mais reconnait qu’elle n’a à ce jour identifié aucun projet alternatif, ni aucune piste potentielle à explorer…  (malgré le travail d’une commission dédiée pendant plusieurs mois à cet effet).   Il n’y a donc, aujourd’hui, aucune évidence à ce que le maintien de l’église en tant que lieu ponctuel de culte puisse entrer en conflit avec la partie culturelle d’un quelconque autre projet que le nôtre.

Vigilance autour du Presbytère

Nous avions également lors de la dernière version de notre projet soulevé l’éventualité d’une réhabilitation du presbytère, voire de son intégration à un projet global de rénovation de l’église. Cette suggestion n’a pas été évaluée par la mairie. A-t-elle un projet pour ce bâtiment ? Est-il envisagé de vendre le presbytère? M. Le Maire nous a assuré qu’aucun projet n’était en cours et que le presbytère ne serait pas vendu d’ici la fin de son mandat. Nous resterons attentifs à ce point car le presbytère fait, au même titre que l’école et l’église, partie intégrante du patrimoine des hameaux.

L’association doit continuer à travailler et réorganiser sa réflexion autour de l’église. Des réunions sont d’ores et déjà planifiées pour formuler une réponse à la Mairie durant l’automne. L’association continuera à se battre pour la réouverture et l’utilisation de l’église en tant que lieu de vie et envisage d’ores et déjà d’autres types de démarches dont nous vous tiendrons régulièrement  informés.

Dans son bilan de mi-mandat et lors d’un courrier aux habitants de Thairy, M. Le Maire a réaffirmé que l’église est maintenant sauvée. Certes, le bâtiment est toujours debout, et quelques travaux ont été réalisés : remplacement de tuiles défectueuses, consolidation d’éléments de charpente et replacement de descentes d’eaux pluviales. Ces travaux étaient certes indispensables, et nous nous réjouissons qu’ils aient été effectués bien que certains semblent toujours non aboutis. On peut néanmoins s’étonner qu’ils contribuent à eux seuls à la sauvegarde d’un bâtiment qui semblait menacer de s’écrouler en avril 2016. Il est par ailleurs très regrettable que le revêtement de bois du clocher – élément le plus important du bâtiment en terme de patrimoine – n’ait pas été  rénové à cette occasion.

Prise le 13.09.2017

Si le dossier de l’église occupe beaucoup l’association, d’autres sujets nous préoccupent aussi. Plusieurs d’entre vous nous ont interpellé au sujet de la fermeture des portails situés sur la rue Louis Martel et condamnant l’accès à la ruelle montant à l’église. En juin, dans le cadre de la révision du PLU, l’association avait formulé une requête afin que le passage piétonnier soit intégré clairement dans le PLU. Suite à la fermeture des portails, l’association s’est regroupée avec le comité de quartiers et l’association de l’Eveil pour demander au maire par courrier la réouverture des portails avant la rentrée des classes, afin que les écoliers puissent continuer à bénéficier de ce passage protégé pour se rendre à l’école à pied. Il nous a été répondu que la situation est très complexe et que la mairie allait s’occuper de ce dossier mais qu’en tout état de cause, le passage ne serait pas rouvert prochainement. L’association reste mobilisée et sera présente aux côtés des habitants et des écoliers pour obtenir gain de cause.

L’association reste active et cet automne sera l’occasion de préparer les évènements à venir : un évènement autour de la musique classique, le renouvellement d’une manifestation autour de la peinture au printemps, un projet artistique convivial dans le courant de l’été… les idées vont bon train, et votre participation – ponctuelle ou plus soutenue – est la bienvenue. Nous aurons besoin d’aide et nous comptons sur vous ! Nous préparons d’ores et déjà notre prochaine  Assemblée Générale qui  est fixée au 21 novembre 2017, 20h00, salle de l’Eveil à Thairy.  Notez la date dès à présent dans vos agendas ! Ce sera l’occasion de vous rendre compte plus en détail du  travail  effectué par l’association et d’échanger en direct avec vous.

Nous vous souhaitons un bel automne.

L’équipe du CA du Thairoyr

Un bel évènement

Un bel évènement

Une dizaine d’artistes de La Palette Carougeoise étaient au rendez-vous pour transcrire sur le papier ou la toile les éléments historiques forts du hameau de Thairy. L’église a été bien sûr au centre des attentions!  Au total c’est une trentaine d’oeuvres ( réalisées sur place ou remises par des artistes n’ayant pas pu se joindre à cette manifestation) qui ont été offertes à l’Association, qui organisera une vente aux enchères dans l’automne afin de récolter des fonds.

Ce partenariat entre l’association de peintres de Carouge et l’association Le Thairoyr s’inscrit pleinement dans la démarche transfrontalière de notre projet. Projet qui est toujours en attente d’une décision de la mairie de St-Julien pour pouvoir avancer. Toutefois, à ce jour, l’accès à ses abords immédiats est de nouveau possible et ce fut un vrai plaisir pour les promeneurs et visiteurs  de pouvoir à nouveau déambuler, boire un verre et admirer les oeuvres dans le jardin qui l’entoure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Le public a largement répondu présent à cette fête, les bénévoles de l’association ont servi 200 repas!  et la soirée a été talentueusement animée par l’orchestre Le Chalet venu du Pays de Gex. 

L’association remercie chaleureusement tous ceux, participants, public, bénévoles, le Comité des Festivités et les Services Techniques de la Mairie qui ont permis que la Fête soit réussie à tous les niveaux, et forte de cette réussite elle songe déjà à de futurs projets!

Mme Duby-Müller, Vice Présidente du Conseil Départemental (qui soutient depuis le début notre projet) nous a fait l’honneur de sa présence lors de la remise des oeuvres ce qui a été fort apprécié par les personnes présentes.

L’évènement a aussi été couvert par la presse locale à travers le Dauphiné du 28 mai 2017 et le Messager du 1er juin 2017.